top of page

Restauration écologique : Bouturer et replanter pour repeupler

Dernière mise à jour : 26 déc. 2023


Vue sous-marine d'un plongeur avec bouteille délimitant une zone de bouturage dans un herbier de posidonie
Plongeur délimitant une zone de bouturage de posidonie

Les herbiers de posidonie connaissent depuis plusieurs années une régression préoccupante. Pourtant, la conciliation du développement économique et de la préservation de l’environnement est non seulement un devoir moral mais aussi une obligation imposée par la loi. (1)


Au cours du 20ème siècle, l’herbier de Posidonie a considérablement régressé, en particulier aux alentours des grands centres industrialo-portuaires dont les aménagements ont été réalisés dans la bande côtière: Barcelone, Marseille, Toulon, Nice, Gênes, Naples, etc. Ce déclin peut atteindre 90%, dans le cas de la baie du Prado à Marseille. Les activités de l’Homme sont clairement en cause !

Différentes méthodes de restauration écologique, transplantation de boutures et de plantations de graines de posidonie ont été testées, dans le but d'assurer la colonisation, les pionniers en étant les scientifiques MAGGI et COOPER.

Avec quelques années de recul, les résultats observés sont très encourageants grâce aux différents programmes menés dans des zones telles que la Corse, le golfe-Juan, la rade de Beaulieu, la rade de Villefranche ou encore la rade Sud de Marseille; ainsi les méthodes s'affinent et le matériel devient de plus en plus spécialisé.


Aujourd'hui Il existe trois grands types de restauration de l’herbier de posidonie :

  • À partir de boutures,

  • À l’aide de parcelles/mottes d’herbiers comprenant les sédiments,

  • Et à partir des graines.


Restauration écologique par bouturage


Le bouturage de posidonie selon le Dr Heike Molenaar


Portrait


Portrait de Heike Molennar Dr en écologie marine spécialisée dans la préservation de la posidonie
Portrait de Heike Molenaar : Dr en écologie marine

Docteur en écologie marine, spécialiste dans l'étude de la posidonia oceanica, enseignante en Sciences de la vie et de la terre au Collège J.Valeri à Nice et chercheur indépendant, Heike est aussi membre d'honneur de l'association Veneris Posidonies.






La méthode

« Les boutures doivent être prélevées le matin dans "l'herbier donneur", puis fixées à terre sur leur tuteur le plus rapidement après leur récolte et enfin réimplantées dans le site "receveur le même jour. »

Consultez la publication :

ici la méthode de bouturage complète rédigée par le Dr Heike MOLENAAR (1)

Date de publication le 08/03/2020.


Le repiquage de la posidonie


Le projet REPIC par Andromède Océanologie

Du 12 au 22 Aout 2019, six plongeurs d’Andromède océanologie ont replanté 16 000 faisceaux de posidonie pour restaurer 150 m² de cet habitat sous-marin protégé.

Le début d'un travail de restauration écologique remarquable expliqué et illustré dans la vidéo ci-dessous.



Le projet RenforC par le GIS Posidonie


RenforC (Renforcement des puits de carbone en milieu marin) est un des projets lauréats de l’appel à projets 2020 de la Fondation setec sur la lutte contre le dérèglement climatique en France. Il est porté par le Groupement d’Intérêt Scientifique pour l’environnement marin, en particulier des Posidonies, aussi appelé le G.I.S Posidonie.


RenforC consiste à replanter des herbiers à l’aide de boutures dans le golfe de Sant’Amanza à Bonifacio, en Corse.


Restauration écologique par plantation de graines


La floraison de la posidonia oceanica est rare et ne survient que tous les 3 à 11 ans. Des expérimentations de plantation de graines de posidonie ont été faites, soutenues par la Fondation setec. D'autres ont été menées en parallèle à Sant’Amanza et à Taverna. Récemment, grâce à la floraison exceptionnelle de l’herbier de posidonie qui a eu lieu à l’automne 2022 (2), ainsi que de la fructification qui a suivi pendant l’hiver, de nombreux fruits et graines ont été observés à partir du mois d’avril 2023 en surface et échoués sur les plages; C'est ainsi que le projet REPOSEED à pu être mené à bien.


Le projet REPOSEED par le GIS posidonie


Logo Logo du programme de restauration écologique REPOSEED mené par le GIS posologie
Logo du programme REPOSEED mené par le GIS posologie

La méthode consiste à récolter les graines contenues dans les fruits de posidonie, ou déjà libérées du fruit, et échouées sur les plages (donc condamnées), afin de les planter. Deux sites ont été sélectionnés :

  • La Zone de Mouillage et d’Equipements Légers (ZMEL) de la baie de Balistra dans le Golfe de Sant’Amanza (Bouches de Bonifacio, Corse)

  • La concession des récifs artificiels de la baie du Prado (Rade Sud de Marseille).




 

En lire plus :

Ici "Transplantation de boutures de Posidonia Oceanica sur matte morte" sur le site officiel de la transition écologique.

Date de publication : 01/01/1991.

 

a pour objectif le bon état écologique des zones marines côtières pour 2020. Elle complète la Directive Cadre sur l’Eau (2000). En plus d’approfondir la surveillance et la connaissance de l’état du milieu, elle porte aussi sur l’interaction des activités et des aménagements anthropiques avec les écosystèmes. Cette directive mentionne également la recherche de solutions de restauration des milieux dégradés.



(#mediterranee #posidonie #mer #ecosysteme).

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page